Résumés Esprit 8-9/2005

DANIEL BOURMAUD
La nouvelle politique africaine de la France à l’épreuve

La France a renoué, à travers sa politique africaine, avec la posture d’un État qui veut peser sur l’ordre des choses. Mais est-elle porteuse, au-delà de la flamboyance stylistique, d’une conception du monde susceptible de répondre aux intérêts de l’Afrique ?

GEORGES NIANGORAN BOUAH
Abandonnez-nous !

L’Europe se détourne-t-elle du sort de l’Afrique ? Espérons-le ! réplique ici vivement l’auteur : ” C’est l’Europe qui nous retarde, c’est l’Europe qui fait que nous n’avançons pas, c’est l’Europe qui nous entrave, de tout temps d’ailleurs, depuis la traite des nègres jusqu’à aujourd’hui. ”

HUBERT COCHET
Concurrence déloyale : l’agriculture vivrière en crise

Alors que l’on dénie encore trop souvent à des agriculteurs exposés brutalement à la concurrence internationale le droit de choisir leurs cultures et les techniques à employer, ceux-ci ont cruellement besoin d’une aide, mais d’une aide totalement repensée.

BERNARD MAGNIER
Le livre africain : un livre comme les autres

Après avoir commencé par considérer au début du xxe siècle les écrits des Africains comme une curiosité surtout ethnologique, les lecteurs français voient aujourd’hui dans les lettres africaines l’une des manifestations vivantes de la littérature universelle.

BERNARD SALVAING
Un parcours sur les chemins multiples des littératures africaines

Invitation à saisir la luxuriance et la diversité des littératures africaines, orale ou écrite, cet article propose des extraits d’¦uvres d’Edward Wilmot Blyden, Amadou Fôdiya Moûssa, Tierno Abdourahmane Bah, Fatho-Amoy, Ousmane Albakaye Kounta, Nocky Djedanoum et d’un texte en langue bambara.

JACQUES CHEVRIER
La littérature francophone et ses héros

Quatre grandes figures paraissent à même de rendre compte des évolutions du personnage littéraire africain, et donc de la littérature africaine contemporaine : la figure du tyran, la figure de l’errant et du fou, la figure féminine, longtemps absente et, enfin, les résumant toutes, la figure carnavalesque.

JEAN-PIERRE CHRÉTIEN
Regards africains au cinéma

Durant le mois de mai 2002, Arte a programmé une série de six films baptisée Regards noirs et réalisée en Afrique par de jeunes cinéastes. Si l’ensemble exprime une immense tristesse, faite du contraste entre un présent sans avenir et un passé censé avoir été meilleur, ces héros sont pourtant porteurs d’une énergie et d’un acharnement, voire d’un humour, qui rendent ces films particulièrement toniques.

YACOUBA KONATÉ
Africains sur le marché mondial de l’art

S’interrogeant sur les contradictions et les ambiguïtés du Masa, principal marché des arts du spectacle africain, l’auteur insiste sur le clivage manifeste entre les populations de référence et les publics effectifs. Mais, pour lui, les professionnels des arts et de la culture n’ont pas le choix : ils doivent assumer cette rupture et la faire fructifier.

CHRISTOPHE ROY
L’Afrique et la world music

Définir le genre musical de la world music, auquel on rattache des chanteurs comme Alpha Blondy, Papa Wemba ou Tiken Jah Fakoly, se heurte au fait qu’elle n’existe peut-être pas. En tout cas pas au-delà d’une catégorie artificielle qui a été l’occasion d’éveiller la curiosité du public occidental et le moyen pour les artistes africains de pénétrer le marché international.

ALPHONSE QUENUM
Les christianismes en Afrique

En forte croissance sur le continent, le christianisme au pluriel est confronté aux défis de l’extension des autres religions, de la dégradation politique de nombreux pays et d’un héritage missionnaire qui marque fortement le catholicisme africain.

GODEFROID KÄ MANA
Les Églises indépendantes en mutation

Nées d’une protestation populaire contre les Églises officielles, les Églises africaines indépendantes sont désormais bien installées et cherchent à gagner une reconnaissance qui modifiera profondément leur identité originelle.

PAUL GIFFORD
De nouvelles Églises

Sur le modèle pentecôtiste américain, de nouvelles Églises, organisées autour d’une personnalité charismatique, connaissent un fort dynamisme à travers le continent. Elles se caractérisent par un culte exubérant, une présence médiatique, un prosélytisme permanent et une théologie qui consacre une large part à la réussite personnelle.

MURIEL GOMEZ-PEREZ
Trajectoires de l’islam en Afrique de l’Ouest

Le développement de l’islam s’est accentué à partir de la décennie 1990. Il ne correspond pas seulement à une quête identitaire au sein de sociétés qui cherchent des valeurs refuges mais aussi au développement d’un radicalisme politique. Mais entre un islam politique qui trouve peu de débouchés et un islam confrérique qui s’adresse à la société, les évolutions sont encore incertaines.

SOULEY HASSANE
Mouvances islamiques et demande d’ouverture démocratique au Niger

La démocratisation du Niger a favorisé l’expression publique de l’islamisme mais surtout la mise en concurrence des différentes mouvances islamiques présentes dans le pays. En distinguant quatre mouvances, l’auteur montre que leur coexistence conduit parfois à des conflits entre elles, avec un accord général cependant pour le respect du cadre d’expression démocratique dans lequel elles se situent.

IAN LINDEN
La poudrière religieuse du Nigeria

La division religieuse du pays entre un nord musulman et le sud chrétien s’est accentuée dans la période récente. De nouvelles tensions apparaissent en outre, à la fois par la radicalisation islamique et par le prosélytisme pentecôtiste qui s’étend vers le nord.

VÉRONIQUE DUCHESNE
Renouveau des religions traditionnelles ?

Les troubles identitaires, les déceptions politiques, les idéologies culturalistes favorisent chacune une forme de renaissance et de réinvention des traditions religieuses africaines. La modernité et la mondialisation favorisent ainsi paradoxalement la naissance de courants néotraditionalistes.

PHILIPPE HUGON
L’Afrique dans la mondialisation

Analyser la mondialisation signifie dans le cas de l’Afrique comprendre comment les dynamiques mondiales s’imposent au continent mais aussi comment les dynamiques internes de l’Afrique conduisent à des insertions différenciées dans l’économie mondiale.

MICHELLE GUILLON
La mosaïque des migrations africaines

Vue d’Europe, la migration est surtout observée en fonction des flux du Sud vers les pays du Nord. Mais la mobilité africaine se traduit d’abord par des chiffres beaucoup plus importants à l’intérieur même du continent. La croissance démographique, les crises économiques et les déplacements de réfugiés accroissent chaque jour l’intensité des flux.

JEAN SCHMITZ
Le rôle des zones transnationales. Migration et négoce aux frontières de la Mauritanie, du Sénégal et du Mali

Les transferts d’argent des émigrés vers leur région d’origine rappellent la géographie complexe des mobilités et des échanges. Le réinvestissement local de l’argent des migrants, par le commerce ou par l’immobilier, montre le développement d’une diaspora entrepreneuriale qui sait s’organiser à l’échelle transnationale.

ROGER BOTTE
Traite et esclavage, du passé au présent

Alors que le débat public s’empare confusément de l’idée de réparation des victimes de l’esclavage, la recherche montre qu’on ne peut plus se limiter au récit de la traite européenne transatlantique (à distinguer de l’esclavage) mais qu’il faut intégrer sur une plus longue durée les autres traites, transsahariennes, interafricaines et orientales.

FRED EBOKO
Sida : des initiatives locales sous le désordre mondial

Plus de 70 % des personnes atteintes par le Vih se trouvent en Afrique subsaharienne. Le développement du sida représente pour l’Afrique la conséquence de difficultés cumulées pendant plusieurs siècles d’exclusion, en même temps qu’il est la cause directe d’une tragédie inédite qui a déjà causé la disparition de plus de 15 millions d’Africains.

BINTOU SANANKOUA
Femmes du Mali

Si, après la colonisation et la dictature militaire, la démocratisation a apporté aux femmes l’égalité juridique, celle-ci est difficile à traduire dans les faits. L’action des associations, le développement du microcrédit, les initiatives économiques et artisanales de nombreuses femmes ont néanmoins commencé à changer les traditions.

ABDOULAYE GUEYE
Les chercheurs africains en demande d’Occident

Pour ce chercheur installé au Canada, la dépendance des intellectuels africains vis-à-vis des institutions intellectuelles non africaines n’a pas disparu. Au contraire, l’apport de l’Occident, des grandes universités européennes ou américaines reste décisif pour tous ceux qui désirent qu’une pensée africaine endogène puisse survivre.

JOSEPH GAHAMA
Un afropessimisme intériorisé ? Regard croisé d’un universitaire de l’intérieur

En réponse à l’article précédent, cet universitaire du Burundi affirme que tous les intellectuels africains ne résident pas ” à l’ombre de l’ailleurs “, et que les échanges de l’Afrique avec le reste du monde peuvent passer par des relations de coopération qui lient les universités du Sud et du Nord.

ANDRÉ BRINK
Explorer une histoire multiple

Dans le contexte de l’après-apartheid en Afrique du Sud, la production littéraire témoigne d’une volonté énergique de réécrire l’histoire, d’imaginer à nouveau le présent et de redéfinir les possibilités ouvertes par l’avenir. À travers les nombreux exemples romanesques qu’il prend et l’insistance sur le genre du ” réalisme magique africain “, l’écrivain André Brink nous parle dans ce texte inédit de l’avenir de l’Afrique du Sud, mais aussi de celui de l’ensemble du continent africain.

Published 18 August 2005
Original in French

Contributed by Esprit © Esprit

PDF/PRINT

Read in: FR / EN

Published in

Discussion