Résumés Esprit 6/2005

SABINA LORIGA
Tolstoï dans le scepticisme de l’histoire

Guerre et Paix n’est pas seulement un grand roman sur la guerre : l’œuvre avance aussi une réflexion sur l’histoire et les simplifications du récit historique. Si Tolstoï comme penseur se dit sceptique sur la possibilité de se faire historien de l’action des hommes, le romancier, lui, trouve la force créatrice pour rendre compte de la contradiction du réel.

JEAN-CLAUDE MONOD
La philosophie du XXe siècle et l’usage des métaphores

La philosophie pose l’idéal d’un discours clair et rigoureux. Pourtant quel auteur n’a pas eu recours, entre autres, à l’usage des métaphores ? La philosophie peut-elle s’accommoder d’une rhétorique ? Peut-elle se passer de la métaphore ? Cette question, posée notamment par Hans Blumenberg, éclaire un débat central de la philosophie contemporaine.

CLIFFORD GEERTZ
Que reste-t-il des révolutions du tiers monde ?

L’élan révolutionnaire qui, au cours du xxe siècle, a abattu les empires à travers le monde a donné naissance à de nombreux pays. Pourtant, la référence fédératrice au cours des guerres d’indépendance à l’idée d’État-nation apparaît rétrospectivement comme faussement éclairante tant les modèles politiques issus de ces conflits coloniaux apparaissent hétérogènes et leurs développements erratiques.

SUSIE LINFIELD
La danse des civilisations: l’Orient, l’Occident et Abu Ghraib

Comment les tortures infligées aux prisonniers irakiens à Abu Ghraib ont-elles été possibles ? D’où vient cette tentation mauvaise de s’émanciper de l’État de droit ? Découlent-elles d’une perversion des mœurs ? Des contradictions de la volonté impériale ou de la guerre globale contre le terrorisme ? Peut-être surtout d’une paralysie inquiétante des contre-pouvoirs internes à la démocratie américaine, affaiblie par la mainmise sans contrôle des républicains sur le pouvoir.

OLIVIER MONGIN & JEAN-LOUIS SCHLEGEL
Les questions de 1905

En un siècle, la sociologie française a connu un affaiblissement symétrique de la culture catholique et de l’idéologie laïque. Si les religions font un retour confus au-devant de la scène, en particulier avec l’installation durable d’un islam de France, la République doit trouver le courage de réformer sa législation pour tenir compte des changements issus d’un siècle d’évolution de la société et des pratiques religieuses.

EMILE POULAT
Faut-il changer la loi de 1905 ?

Étrangement, la loi de 1905, que tout le monde révère, est fort mal connue. Plutôt que de célébrer un mythe fondateur intouchable, mieux vaudrait reconnaître l’historicité de ce texte, régulièrement modifié, et répondre aux problèmes de société aujourd’hui en quête de solutions.

OLIVIER ABEL
Vers une politique des religions ? L’horizon Sarkozy

La lecture du livre de Nicolas Sarkozy sur la laïcité, la République, les religions, l’espérance, traduit une manière nouvelle d’envisager les rapports du pouvoir à la religion. En prenant acte de la place centrale du débat sur l’islam aujourd’hui, l’ancien ministre de l’Intérieur et des Cultes se montre curieusement assez protestant dans son approche de la laïcité.

XAVIER BONIFACE
Histoire de l’Église, histoire des religions, histoire religieuse

Alors que se développe l’idée d’un nouvel enseignement du ” fait ” religieux, qui se démarquerait de la conviction religieuse, comment concevoir cette approche dont l’esprit est la neutralité ? Pour mieux comprendre ce défi pour l’historien, il est utile de repartir de la réflexion qui s’est déjà développée au cours de la constitution de trois disciplines distinctes : l’histoire de l’Église, l’histoire des religions et l’histoire religieuse.

JACQUES RICOT
Une loi exemplaire sur la fin de vie

Malgré la pression médiatique de l'” affaire Humbert ” et l’action de groupes favorables à une dépénalisation complète de l’euthanasie, les députés français ont conçu une loi équilibrée sur la fin de vie, permettant à la fois un plus grand respect de la volonté des patients et une protection juridique du corps médical.

ANNE-SOPHIE GINON & THIERRY DE ROCHEGONDE
L’encadrement méconnu de la recherche biomédicale en France

Distincte de la relation de soin, l’expérimentation médicale sur l’être humain bénéficie depuis 1988 du cadre légal de la loi Huriet-Sérusclat, qui a notamment institué les comités indépendants et pluridisciplinaires d’examen des protocoles de recherche. Une telle approche est-elle plus pertinente que des énoncés de principes généraux ? Le regard extérieur permis par les dispositions de la loi se révèle particulièrement adapté à l’examen des cas individuels et finalement à la protection des personnes.

DANIEL OPPENHEIM
Les essais précoces de médicaments en cancérologie

La loi Huriet-Sérusclat donne également le cadre dans lequel des patients atteints de cancer participent à des essais précoces de médicament. De tels essais occupent une place majeure dans le développement de la médecine actuelle. Au-delà des protocoles de recherche, comment accompagner chaque patient aussi loin que nécessaire tout au long d’un processus qui pose de nombreux problèmes éthiques ?

Published 9 June 2005
Original in French

Contributed by Esprit © Esprit

PDF/PRINT

Read in: FR / EN

Published in

Discussion