Résumés Esprit 2/2007

Henri Prévot
Le désastre climatique et la politique énergétique française

La lutte contre l’effet de serre impose à la fois de limiter nos émissions de gaz carbonique et de reconsidérer ce que nous percevons comme la pénurie à venir des ressources d’énergie. Pourtant, si l’on pense que la priorité est d’éviter le changement du climat, il apparaît que nous avons trop de réserves d’énergie fossile et que nous devons réorienter notre stratégie énergétique sans attendre de coordination internationale.

Jérôme Sgard
L’effet de serre et le développement du Sud. Le cas de l’Amazonie

Le Brésil est lancé dans un fort développement économique. Il doit pourtant aussi, pour des raisons d’équilibre écologique global, prendre garde à ne pas surexploiter l’Amazonie. Comment concilier les deux sans faire reposer sur les pays du Sud des contraintes rendues impératives par un développement qui a profité au Nord ? Comment prendre en compte simultanément la vie des populations des régions amazoniennes, les intérêts nationaux brésiliens et l’enjeu climatique global ?

Entretien avec Jean-Pierre Dupuy
D’Ivan Illich aux nanotechnologies. Prévenir la catastrophe ?

En retraçant les différentes étapes de son parcours intellectuel et de ses livres, le philosophe explique comment la question climatique l’a conduit à renouer avec l’¦uvre d’Ivan Illich, aux côtés duquel il développa ses premiers travaux. Les défis environnementaux qui se profilent ainsi que son parcours philosophique original conduisent ainsi Jean-Pierre Dupuy à proposer de penser la technique dans les termes d’un ” catastrophisme éclairé ” paradoxal mais peut-être indispensable.

Michel Giraud
Le malheur d’être partis

La relation entre les Antillais venus en métropole et ceux qui sont restés outre-mer a changé en une génération : à une situation de migration succède la demande d’intégration des enfants nés sur le continent qui découvrent que la citoyenneté française, acquise par leurs aïeux, ne les protège pas des discriminations.

Table ronde avec Daniel Maximin, Stéphane Pocrain et Christiane Taubira
Quelle mémoire de l’esclavage ?

Pourquoi faire une loi instituant une commémoration de l’esclavage re?connu comme crime contre l’humanité ? En revenant sur l’origine de ce projet de loi, cette discussion contradictoire permet de comprendre les tenants et les aboutissants des demandes adressées au législateur.

Laurent Dubois
Histoires d’esclavage en France et aux États-Unis

Contrairement à ce qui s’est passé dans l’espace américain, nous n’avons pas su intégrer jusqu’à présent l’histoire coloniale et esclavagiste dans le récit national commun. Pourtant, l’histoire de l’empire et de l’appropriation locale des idéaux émancipateurs de la Révolution française n’est pas étrangère à celle de la République et devrait faire l’objet d’une approche historique plus fine.

Élisabeth Landi & Silyane Larcher
La mémoire coloniale vue de Fort-de-France

En partant de l’exemple de plusieurs revendications récentes touchant à la mémoire coloniale en Martinique, les deux historiennes, en dialogue ici, se demandent comment comprendre cet usage de l’histoire. S’agit-il encore d’une affirmation régionaliste, d’une perte de contact avec les combats émancipateurs du passé ou d’une aspiration à voir intégrer dans le récit national la situation des anciennes colonies ?

Dany Joseph Ducosson
Un nationalisme de parade en Guadeloupe

En Guadeloupe, un discours identitaire prend une forme inédite depuis quelques années, moins indépendantiste mais parfois ouvertement xénophobe, en particulier vis-à-vis des migrants réfugiés d’Haïti. Cela traduit la difficulté à créer une identité politique guadeloupéenne qui dépasserait les tensions locales et apaiserait les relations à la métropole.

Fred Constant
Pour une lecture sociale des revendications mémorielles ” victimaires “

On décrypte souvent les revendications touchant à l’histoire en fonction d’une grille culturelle : les ” communautés ” seraient désormais en concurrence pour la reconnaissance. Pourtant, ces demandes mémorielles sont moins le signe d’un séparatisme latent que le support d’une démarche d’intégration et de conquête de la dignité.

Entretien avec Lilian Thuram
Une histoire à transmettre

Défenseur de l’équipe de France de football, passé par l’Italie et l’Espagne, Lilian Thuram s’intéresse depuis longtemps à l’histoire de l’esclavage et aux questions des discriminations actuelles, comme en témoigne sa participation au Haut Conseil à l’intégration. Conscient du rôle civique qu’il peut jouer, il exprime ici sa préoccupation pour une action éducative aidant à prendre conscience des séquelles de l’histoire.

Patrick Weil
Politique de la mémoire : l’interdit et la commémoration

Fallait-il légiférer sur l’histoire ? Fallait-il reconnaître l’esclavage comme un crime contre l’humanité ? Ces deux questions ont beaucoup agité les historiens et donné lieu à des déclarations collectives contradictoires. En menant une enquête historique sur les dispositions législatives et commémoratives concernant l’abolition de l’esclavage, on comprend mieux en quoi la continuité de notre histoire, et de la pensée républicaine, n’est pas brisée par la volonté de reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans le système esclavagiste.

François Danet
La dramaturgie de l’urgentiste

Suite à notre numéro de janvier consacré à l’hôpital, nous publions ce regard complémentaire sur certains discours revendicatifs urgentistes, qui ont su capter en grande partie l’attention des médias et des politiques. Comment le discours d’héroïsation des urgences s’est-il développé vis-à-vis du grand public, que dit-il de la conception de la médecine et de l’institution hospitalière dans laquelle il prend une importance croissante ?

Olivier Mongin
Grandes et petites questions de la politique. Calme plat avant avis de tempête !

Vue à travers les essais politiques et les commentaires qui accompagnent son lancement, la campagne électorale française laisse une curieuse impression : on pressent que les bonnes questions n’arrivent pas à sortir, que la France est inquiète d’elle-même et indécise. Mais au lieu de se tourner vers ce monde qui nous entoure et nous entraîne, on n’en finit pas de s’interroger sur nos idéologies hexagonales, leur non-dit, leur reniement ou leur cynisme.

Published 15 February 2007
Original in French

Contributed by Esprit © Esprit

PDF/PRINT

Read in: EN / FR

Published in

Discussion