La Revue nouvelle

La Revue nouvelle is a monthly magazine that tackles a wide range of topics. Based in Brussels, it covers social, political, economic, cultural, literary, artistic and religious issues. Founded in 1945, its initial purpose is more pertinent than ever: to bring about an exchange of ideas and a multifaceted approach to today’s world. It has become increasingly apparent that democracy extends beyond the institutions and implementation of political decisions to which we tend to reduce it. The primary aim of La Revue nouvelle is to foster our democratic ethos and culture as a shared way of thinking, free from the dogma and ideology that all too often dominate.

The resolutely French-speaking Belgian roots of La Revue nouvelle‘s editorial policy invite debate in a context where platforms for truly free speech are few. Overshadowed by the rise of Flemish identity, leftist in a right-wing world, La Revue nouvelle can be defined on several counts as a minority publication. It is therefore dedicated to clarifying conflicts as well as to creativity, openness to innovation and their translation into original propositions.

La Revue nouvelle was founded in 1945, just after World War Two, in the moral and intellectual turbulence of the liberation. It has long been situated to the left of the mainstream “Belgian Christian world”. Since its inception, La Revue nouvelle has published more than 600 editions at a rate of 10 per year. Among its analyses, some marked a milestone in history and contributed to the magazine’s notoriety: decolonization, the fight for freedom of education, feminism, social security and health policy, the evolution of the Christian world, analysis of the political parties, State reform, immigration, ethical questions, the Israel-Palestine conflict, ecology… Today, the “progressive” nature of the magazine and its independence from institutions and ideologies link it strongly to a vision of justice, freedom, cultural respect and willingness to listen.

Today, La Revue nouvelle enjoys public support in the form of press subsidies which continue to ensure its absolute freedom of expression. Since 2008 and following the inspiration of director Luc Van Campenhout, this stability, along with a loyal readership, has enabled La Revue nouvelle to be made available in a new format. Henceforth each edition will consist, in addition to the editorial introduction, of a main themed section, some in-depth articles, a section with brief commentaries on current affairs, a section where writers have free rein, an article reviewing work of reference and a literary contribution. The magazine’s editorial committee is made up of researchers, journalists, writers and people actively involved in non profit organizations.

Website: www.revuenouvelle.be
Facebook: www.facebook.com/larevuenouvelle

Français
La Revue nouvelle est une revue mensuelle généraliste. Basée à Bruxelles, elle commente la vie sociale, politique (nationale et internationale), économique, culturelle et littéraire, artistique et religieuse. Fondée en 1945, son intention initiale s’impose plus que jamais : faire exister le débat d’idées et une réflexion multidimensionnelle sur le monde actuel. Car il est devenu de plus en plus évident que la démocratie ne se limite pas à l’ensemble des institutions et des procédures d’élaboration de la décision politique auquel on la réduit souvent. L’enjeu primordial pour La Revue nouvelle est donc de nourrir une culture démocratique par laquelle se cherche une existence collective affranchie des dogmes, des idéologies ou simplement des modes qui la dominent trop souvent.Quant à l’ancrage résolument belge francophone de la politique éditoriale de La Revue nouvelle, il invite à débattre dans un contexte où les lieux d’expression vraiment libres et prospectifs ne sont pas légion. Dominée par la montée de l’identité flamande, de gauche dans un univers où la droite est plus forte, La Revue nouvelle se trouve dans une situation qui la définit plusieurs fois comme minoritaire. Elle se dédie dès lors à l’objectivation pertinente des conflits, mais aussi à la créativité, à l’ouverture aux idées novatrices et à leur traduction en propositions originales.La Revue nouvelle a été fondée en 1945, juste après la seconde guerre mondiale, dans le bouillonnement intellectuel et moral de la Libération. Elle s’est longtemps située à la gauche de ce qu’était le ” monde chrétien belge “. Depuis sa création, La Revue nouvelle a publié plus de 600 numéros, au rythme de dix par an. Certaines de ses analyses ont fait date et contribué à établir sa notoriété : décolonisation, guerre scolaire et enseignement, féminisme, sécurité sociale et politique de la santé, évolution du monde chrétien, analyse des partis politiques, réforme de l’Etat, immigration, questions éthiques, conflit israélo-palestinien, écologie… Aujourd’hui, le ” progressisme ” de la revue et son indépendance des points de vue institutionnel et idéologique continuent de la rattacher au monde des valeurs de justice, de liberté, de respect culturel et de volonté de comprendre.Aujourd’hui, La Revue nouvelle bénéficie d’un soutien public dans le cadre d’aides à la presse qui continuent à lui garantir toute liberté de propos. Cette stabilité, en complément de la fidélité de son lectorat, lui a permis de se lancer, depuis 2008, sous l’impulsion de son directeur Luc Van Campenhout, dans une nouvelle formule. Désormais, chaque édition comporte, outre un éditorial introductif, un dossier thématique principal, quelques articles de fond, une rubrique de courts commentaires sur l’actualité, une carte blanche, un commentaire sur un ouvrage de référence, et une contribution plus littéraire. Son comité de rédaction est composé de chercheurs, de journalistes, d’écrivains et de personnes actives au sein d’organisations de la société civile.

Journal's articles

7 total